Meilleur pour notre planète

Quelques faits

  • Globalement, on estime que 18 milliards de couches jetables sont jetées dans des sites d’enfouissement annuellement
  • Les couches jetables prennent 500 ans à se décomposer et contiennent habituellement des déchets non traités
  • Les couches jetables constituent la 3ième plus grande source de déchets solides dans les sites d’enfouissement, après les journaux et les contenants d’aliments et de breuvages
  • Un bébé nécessite 5 000 couches en moyenne, ce qui équivaut à 1 tonne de déchets
  • Il a été démontré qu’il faut plus d’énergie et de matières premières pour fabriquer des couches jetables et qu’elles génèrent plus de polluants potentiellement toxiques

Il y a beaucoup d’études et d’arguments concernant l’utilisation de couches lavables ou de couches jetables. Bien qu’il y ait eu certaines améliorations du côté des couches jetables afin de les rendre moins dommageables pour l’environnement, elles représentent tout de même un fardeau considérable pour les sites d’enfouissement de nos municipalités et continuent de décimer nos ressources naturelles ; plus de 4 millions de couches jetables sont jetées au Canada à chaque jour.(8)

Au contraire, un service de couche lavable utilise typiquement une couche entre 100 et 150 fois avant de la retirer de la circulation. Il y a une grande demande pour les couches lavables qui ne servent plus car une nouvelle vie s’offre à elles en tant que chiffons doux et non pelucheux.

De plus, laver les couches à la maison utilise entre 50 et 70 gallons d’eau à chaque trois jours&mdashà peu près la même quantité d’eau qu’un enfant propre ou un adulte utiliserait en tirant la chasse d’eau cinq ou six fois par jour. Notre service utilise en moyenne 13 changements d’eau pour laver les couches, mais grâce à des économies d’échelle, utilise moins d’eau et d’énergie par couche qu’une brassée de lavage à la maison.(9) Les eaux usées qui résultent du nettoyage de nos couches sont moins dommageables pour l’environnement car nous utilisons un neutraliseur de chlore, alors que les eaux usées qui résultent de la fabrication de la pulpe, du papier et des plastiques utilisés dans les couches jetables contiennent des dioxines, des solvants, de la boue et des métaux lourds.

8. EnviroZine, Issue 45, August 5, 2004, Environment Canada.

9. Leherburger/Mullen/Jones, « Diapers: Environmental Impacts and Lifecycle Analysis, » January 1991